Durée de la période d’essai et préavis pour un CDI

La durée de la période d'essai dans le CDI

Durée de la période d’essai pour un CDI

La durée maximale de la période d’essai dans un CDI varie en fonction du type de salarié :

  • 2 mois pour les ouvriers et employés
  • 3 mois pour les agents de maîtrise et techniciens
  • 4 mois pour les cadres

À savoir : certaines conventions prévoient que la période d’essai peut être renouvelée une fois. Cela doit être prévu dans le contrat de travail.

Attention : si suivant les 3 mois après un stage, le stagiaire est engagé, la période d’essai se déduit de la période de stage.

Rupture du contrat pendant la période d’essai

Lorsque l’employeur souhaite mettre fin au contrat de travail durant la période d’essai, il doit respecter certains préavis qui vont dépendre de la présence effective du salarié au sein de l’entreprise.

  • 24 heures à l’avance pour 8 jours de présence
  • 48 heures à l’avance entre 8 jours et 1 mois de présence
  • 2 semaines à l’avance entre 1 mois et 3 mois de présence
  • 1 mois à l’avance après 3 mois de présence

Attention : d’autres délais peuvent être prévus pour des périodes d’essai de moins d’une semaine.

Si les délais de préavis ne sont pas respectés, l’employeur devra verser une indemnité égale au salaire et avantages (congés payés compris) qu’auraient perçu le salarié jusqu’à la fin de la période d’essai.

Dans tous les cas, la rupture du contrat de travail durant la période d’essai doit être liée aux qualifications du travailleur et n’être en aucun cas la conséquence d’une discrimination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *